JEUNESSE CATHOLIQUE POLONAISE DE LA REGION DE    MONS.

Voici huit ans que sous l’égide    et le patronage de feu Woryna Richard d’Hautrage, aumônier polonais, un groupe de jeunes, tous enfants d’émigrés, essayait avec dynamisme d’apporter dans notre « pays noir « un peu de leur mère    Patrie.

Après de timides débuts, le  nombre d’adhérents augmenta rapidement (9 à la première réunion) et plus de 30 quelques plus tard, pour finalement former un groupe homogène et avec objectif premier d’entretenir la foi en Dieu    et le respect de la mère Patrie. Ils proposaient ainsi de faire connaître à nous Belges la richesse et la diversité du folklore polonais.

Le dynamisme a porté ses fruits puisque ce 10 novembre ce groupe fêtera son 8 ème anniversaire sans son regretté fondateur le R.P WORYNA, décédé le 12 décembre 1967 après une longue et pénible maladie. Ces jeunes continuent à    suivre l’idéal de leur regretté fondateur ainsi que ses dernières volontés laissés sur bandes magnétiques. Ils leur demande de ne jamais oublier qu’ils sont des enfants de Dieu et de leur mère Patrie. Après un deuil de 6 semaines, ils se sont remis au travail sous le patronage de leur nouveau aumônier le R.P KUCIA et dès la fin avril 1968 se produisent à nouveau sur nos scènes, en    autre Bracquegnies et Eugies où ils remportent un immense succès et un peu plus tard à Hensies.

Survient alors le départ inattendu de r.p Kucia qui est remplacé par le r.p Lewandowski, qui comme ses prédécesseurs essaie de gagner la confiance de ses jeunes compatriotes qui forment une famille où règnent une entente    cordiale et un esprit de fraternité vraiment exemplaire.

Leurs activités ne se bornent plus au folklore uniquement et nous retrouvons ces jeunes jouer au basket avec le CS Tertre lors de matchs d’entraînement et puis au splendide de Boussu .Nous les retrouvons lors d’une rencontre    de volley contre l’équipe de Saint Ghislain où ils ne se défendent pas trop mal. Et enfin au football avec l’Espanola de Baudour. Dans le groupe certains se découvrent une âme de pongistes et    recherchent d’autres mouvements de jeunes avec qui ils pourraient s’essayer.

Sont aussi organisées des séances cinématographiques où les films projetés relatent la vie courante et chaque fois une discussion animée s’en suit.

Les plus âgés se consacrent durant les vacances scolaires d’été aux enfants qui sont en colonie à Comblain la Tour (domaine de la communauté polonaise de Belgique).Ils sont là en temps que monitrices et moniteurs et mettent    en pratique les acquits de l’année.

Ce même groupe a représenté la jeunesse catholique polonaise de Belgique lors du pèlerinage « Exul Familia « à Rome qui a réuni les immigrés et réfugiés du monde entier en 1966.De ce groupe reste à l’heure actuelle 7 membres    qui sont très estimés de Monseigneur De jardin, délégué de l’épiscopat Belge auprès des réfugiés et il le rappelle à chaque occasion .Ce fût encore le cas ce 20 octobre 1968 lors du de son discours à l’occasion du festival national de la jeunesse de Belgique.

Ils se sont produits sur nos scènes à Obourg, Dour, Blaugies, Eugies, Hautrage , Quaregnon, Quiévrain, Baudour, Jemappes, Havré, Bracquegnies et plusieurs fois à St Ghislain, Tertre, Hensies, puis Gand, Bruxelles,    waterschei, Saint Nikolas Waes lors de l’inauguration du mémorial érigé à la mémoire des soldats polonais tués lors de la libération de la Belgique, le Nord de la France, Pas de Calais.

Actuellement le groupe compte plus de 40 membres composé de jeunes de la région et principalement Tertre, Hautrage, Quaregnon, Hensies, Bernissart, malgré les difficultés de se réunir tout ce petit monde se retrouve une fois    la semaine pour leurs activités à Tertre. Cela est permit grâce à quelques membres qui possèdent une voiture et malgré leurs occupations professionnelles font 50 km sans demander leurs frais, à    eux bravo pour leur dévouement pour une bonne cause.

Les prochaines activités du groupe sont    :

Le 6 novembre autocar pour Waregem match de football contre Legia Warszawa.

10 novembre 8 ème anniversaire de leur fondation après la messe, souper dans leur local à Tertre.

24 novembre : représentation à Charleroi lors de l’adieu du président de la C.S.C. COOL.

Article écrit et transmis au journal de Mons par Gérard Moulin correspondant local de Tertre.